Arrow Table de matières
6182494

CHAP.IV. PROJET DE RENFORCEMENT DE LAE PAR LA CREATION D’UN CENTRE AGRO-FORESTIER DANS LE GROUPEMENT DE MUMOSHO

IV.0. IDENTIFICATION DU PROJET

IV.1. Définition

                        Pour POUMAILLON, un projet est un ensemble des moyens de toute sorte dont la mise en œuvre de façon coordonnée pour obtenir le résultat du développement économique et social concourant à la réalisation des objectifs du plan.

                        Compte tenu de notre préoccupation, un projet est un ensemble complet d’activités et d’opérations qui nécessitent une consommation des ressources « matérielles, humaines, financières, naturelles… » et dont on attend les résultats, des revenus et d’autres avantages monétaires ou non monétaires, pour l’amélioration des conditions de vie de la population concernée par le projet.

IV.1.1. OBJECTIFS DU PROJET

  1. 1.1.1. Objectif global

                Contribuer à la lutte antiérosive afin d’accroître la production agricole des ménages à Mumosho.

IV.1.1.1. Objectifs spécifiques

                        Construction d’un bâtiment pour bureau et centre d’information,

Apprentissage aux cultivateurs des pratiques agro forestiers pouvant lutter contre l’érosion de terre arable et accroitre la production agricole.

Formation et information de la population sur l’amélioration de l’agriculture.

IV.1.1.2. BENEFICIAIRES ET ACTEURS DU PROJET

  1. Bénéficiaires

a.1. Bénéficiaires directs

                        Les bénéficiaires directs de ce projet sont les ménages du groupement de Mumosho.

a.2. Bénéficiaires indirects

                        Toutefois, les autres habitants de la périphérie du groupement de Mumosho pourront aussi jouir des avantages qui découlent de ce projet.

  1. Les acteurs principaux

                        Les habitants de Mumosho sont principaux acteurs de ce projet. Les autres acteurs : les bailleurs de fonds et tous ceux qui sont intéressés par ce projet dans les milieux pourront aussi y contribuer.

IV.1.3. Nature du projet

                        Notre projet a un caractère socio-économique. Dans un premier temps, c’est-à-dire sur le plan social, ce projet cherche à unir les paysans dans la lutte contre l’érosion qui menace leur terroir. En second un caractère économique en ce sens qu’il cherche à accroitre le revenu par l’accroissement de production agricole.

IV.1.4. Stratégies du projet

                        Pour la réussite du projet de développement, la mise en place d’une stratégie de travail est d’importance capitale. Notre projet ne peut pas se passer de cet aspect considérable, pour d’un cela les stratégies qui nous paraissent les mieux indiquées sont : l’engagement du personnel : nous engagerons un personnel très compétent en procédant par des tests d’embauche dans le domaine précis. Animation, conscientisation : pour amener la population à bien comprendre le bien fondé du projet ;

Construction d’un centre : cet étape consiste à mettre en place un bâtiment dans lequel les travaux de bureaux et la formation des ménages seront réalisées ;

Suivi et évaluation : le suivi se fera opérationnellement toute vie du projet, l’évaluation sera trimestrielle.

IV.1.5. Cadre juridique du projet

                        Notre projet est du type collectif et concerté dans le sens qu’il sera réalisé et géré par les efforts consentis de la population et les partenaires.

IV.1.6. Durée du projet et localisation

                        Le projet en question va durée 2 ans, soit du 1er janvier 2013 au 31 décembre de 2014. Il se localisera dans le groupement de Mumosho en territoire de Kabare, province du Sud-Kivu en RDC. Toutefois ce royon d’action peut s’étendre à ailleurs selon les moyens. Après que ce projet ait bénéficié d’une aide extérieure, il aura comme mission principale de lutter contre l’érosion pour améliorer les conditions de vie des ménages de Mumosho.

IV.1.7. Faisabilité du projet

                        Ce projet est réaliste car il part des besoins ressentis, réels et exprimé par les ménages de Mumosho elle-même. Il est une réponse aux besoins de sa population comme nous l’avons constaté au cours de nos enquêtes.

                        Certaines potentialités du milieu aideront pour la réussite de ce projet avec une sensibilisation intense des ménages. Ils disposeront des moyens financiers qui sont un facteur pour la faisabilité de ce projet.

IV.2. OPERATIONALISATION DU PROJET

IV.2.1. Phase du projet

                        Le projet comprend un certain nombre d’opérations différentes en 10 phases qui seront exécutée dans l’ordre chronique :

  1. Engagement du personnel : le personnel engagé devra être qualifié, c’est notamment le coordinateur, la sentinelle et les magasiniers.
  2. Sensibilisation et conscientisation : la population devra comprendre le bien fondé du projet pour qu’elle s’implique, elle aura lors des réunions et entretiens organisés par les limites de développement du groupement.
  3. Construction du bâtiment : ce bâtiment constituera le siège principal du projet. Il abritera d’une partie les bureaux et d’autres parties. Les salles où se dérouleront les activités de formation et des réunions et les dépôts pour matériels.
  4. Equipement du projet : cette phase consistera à pouvoir équiper le projet du bureau et mobilier.
  5. Formations des vulgarisateurs : ils seront formés par les spécialités venant d’ailleurs afin de permettre leur efficacité sur terrain en leur donnant des outils nécessaires.
  6. Formation des membres des groupes de contact : cette formation sera assumée par les vulgarisateurs. Elle sera faite trimestriellement pendant 3 jours et trois personnes par groupe de contact seront formées.
  7. Lancement de travaux agricoles : à cette époque on commence la semi tout en utilisant les techniques agroforesteries donc en mélangeant les cultures avec des arbres à potentialités fertilisantes.
  8. Achat immobilier : cette phase consistera à acheter les immobiliers donc les matériels roulants pouvant permettre le déplacement dans tous les coins.
  9. Suivi des activités : dans cette phase de suivi, la descente sur terrain sera régulière pour contrôler les progrès de la mise en œuvre du projet.
  10. Evaluation : Cette phase d’évaluation sera trimestrielle.

Tableau 31 : Calendrier des activités de 2014 à 2015

Activités

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

1

Engagement personnel

2

Sensibilisation et animation

3

Construction du centre et de bureau

4

Achat mobilier et fourniture de bureau

5

Formation des vulgarisateurs

6

Formation des agriculteurs

7

Lancement des travaux

8

Achat immobiliers

9

Suivi des activités

10

Evaluation

 

LEGENDE :

  • Activités continue :
 
  • Activités :

IV.3. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DU PROJET

IV.3.1. Organisation : le présent projet est constitué de la manière suivante ;

 
 

AG

 
  1. Fonctionnement :
  • Assemblée générale : est l’organe suprême du projet qui a pour rôle :
  • Elire ses délégués à l’assemblée générale ;
  • Exclure ou révoquer un membre du groupement ayant atteinte aux intérêts des autres ;
  • Approuver ou modifier les lois et les règlements intérieurs.
  • Coordination : vise à atteindre les objectifs envisagés par le projet
  • Le secrétaire comptable son rôle est de gérer tous les documents comptables destinés aux activités du projet. Produire les rapports et tous les comptes rendus des réunions.
  • Logistique : Gérer la caisse du projet et libérer l’argent pour achat des matériels sur ordre du coordinateur
  • Servir de contrôle : son rôle est de veiller à l’application du règlement d’ordre intérieur et au respect du statut ;
  • Contrôler l’utilisation de fonds dans le respect des activités prévues par le projet ;
  • Faire le suivi et l’évaluation de la formation
  • Service d’animation et formation : il s’occuper de la formation des animateurs locaux, organisation des séances d’animations de sensibilisation et de conscientisation sur l’importance de la pratique des techniques d’agroforesterie pour accroître la production agricole.
  • Le magasin : ce service a pour rôle :
  • Vérifier les entrées et les sorties des matériels ;
  • Garder les fournitures du bureau, les semences, les outils aratoires et tout autre objet du projet.
  • La sentinelle : elle sera chargée de la garde des infrastructures du projet. Elle donne rapport au logisticien.
  • Animateurs : ils seront dans le domaine d’organiser des rencontres, des réunions pour former et informer la population. Ils dépendent techniquement et directement des formateurs à qui ils donnent rapport. (NTUNULWANGUMA BASHONGA Christine, 2011).

IV.4. BUDGETISATION DU PROJET

Tableau 32 : Personnel du projet

Libellé

Niveau

Nombre

Salaire en $

Durée/mois

Total en $

1

Coordinateur

Ir agronome

1

150

24

3600

2

Secrétaire

A1 en commercial

1

120

24

2880

3

Logisticien

A1 en économie

1

120

24

2880

4

Vulgarisateur

TDR A1

4

100

20

2000

5

Animateurs

TDR A1

3

100

24

2400

6

Magasinier

D6 en sociale

1

80

24

1920

7

Sentinelle

D6 en pédagogie

1

60

23

1380

TOTAL

17060

Commentaire : le salaire total du personnel s’élève à 17060. Cela pour toute la période du projet à Mumosho.

Tableau 33 : Construction du centre

Libelle

Quantité

P.U en $

P.T en $

01

Planches

250

3

750

02

Sticks d’arbre

150

1

150

03

Clous en kgs

20

1

20

04

Tôles

46

8

368

05

Portes + fenêtres

12

80

960

06

Peintures

3

15

45

07

Serrures

5

3

15

08

Main d’œuvre

-

-

370

09

Acquisition du terrain

1

-

350

TOTAL

3028

Source : quincaillerie Burume A.V. P.E. Lumumba et marché des bois, Bukavu 2013.

Tableau34: Achat mobilier

Libelle

Quantité

P.U en $

P.T en $

01

Etagères

6

10

60

02

Chaises

20

7

140

03

Bancs

23

10

230

04

Tables

6

15

90

TOTAL

520

Source : Menuiserie KASOLE à Mumosho centre, 2013

Tableau 35 : Achat immobilier

Libellé

Quantité

P.U en $

P.T en $

01

Véhicule land cruiser

1

35000

35000

02

Motos DT

3

4000

12000

TOTAL

47000

Source : Etablissement King shop et motos cars campagnie, 2013

Tableau 36: Achat fournitures du bureau

Libellé 

Quantité

P.U en $

P.T en $

01

Ordinateurs

2

700

1400

02

Imprimante

1

450

450

03

Générateur

1

150

150

04

Carburants

250 litres

1,8

450

05

Calculatrices

3

3

9

06

Papiers duplicateurs

5 rames

5,5

27,7

07

Papier Carbonne

1 rame

3

3

08

Classeurs

15

5

75

09

Fardes

25

0,2

5

10

Agrafeuses

5

4

20

11

Stylos

10 boîtes

3

30

12

Correcteur blanc

10 boîtes

2

20

13

Cahier ministre

10

2

20

TOTAL

2659,9

Source : Papeterie feu rouge à Bukavu, 2013


Tableau 37 : Formations et réunions

Libellé

Quantité

P.U en $

P.T en $

01

Paiement formateur

1x9 jours

50

450

02

Cahiers

1000

0,2

200

03

Stylos

4 boîtes

2

8

04

Flicksshaps

5

6

30

05

Transport

-

-

40

06

Paiement participation

15x9 jours

0,5

67,50

TOTAL

795,50

Commentaire : Le coût de formations et réunions s’élève à un total de : 795,50$

Tableau 38 : Salaire du personnel temporaire

Désignation

Nombre

Durée/mois

Salaire en $

Total en $

01

Maîtres maçons

4

3

150

450

02

Aides maçons

22

3

70

210

03

Evaluateurs

2

1

100

100

04

Autres ouvriers

6

3

50

150

TOTAL

910

Commentaire : un montant de 910$ sera donné au personnel temporaire

Tableau 39 : Récapitulation des dépenses totales du projet

Libelle

Coûts totaux en $

01

Engagement humain + personnel temporaire

17970

02

Construction du bureau et centre

3028

03

Achat mobilier 

520

04

Achat immobilier

47000

05

Achat fourniture du bureau

2659,9

06

Formations et réunions

795,50

07

Imprévu de 10%

7197,34

COUT TOTAL DU PROJET

79170,74

Commentaire : pour que le calcul soit facile, nous souhaitons convertir ce montant en monnaie stable au début d’élaboration du projet, 1$ américain qui vaut 950FC congolais taux d’échange à la date d’élaboration du projet.

IV.5. Source du financement

                        Notre projet sera financé par :

  • L’Etat congolais
  • ONG internationales
  • La population locale

Tableau 40 : Répartition du coût du projet

Source

Montant

%

Etat congolais

31668,296

40

ONG internationales

39585,37

50

La population locale

7917,074

10

TOTAL

79170,74

100

Commentaire : notre projet est financé par 3 principaux Co-financeurs suivants :

  • Le 50% soit 39585,37 provenant des ONG internationale comme PNUD, FAO.
  • Le 40% soit 31668,296 provenant de l’Etat congolais à travers le ministère de l’agriculture, l’environnement.
  • Le 10% soit 7917,074 provenant de la population locale en participant aux travaux nécessaires.

IV.6. RENTABILITE DU PROJET

  • Du point de vue économique : ce projet aidera les paysans du groupement de Mumosho à augmenter la production agricole avec l’association des espèces agro forestiers. Les produits à la récolte seront vendus pour améliorer le revenu familial.
  • Du point de vue social : la rentabilité de ce projet se traduira par l’amélioration des conditions de vie de la population bénéficiaire.
  • Du point de vue environnemental : ce projet aidera à la population de Mumosho en une modification des érosions qui offensent d’une manière dévastatrice leur terroir

IV.7. Cadre logique du projet

Titre du projet : Projet de renforcement de LAE par la création d’un centre agro-forestier dans le groupement de Mumosho

territoire de Kabare, au Sud-Kivu

                        LH

LV

RESUME NARRATIF (RN)

INDICATEUR OBJECTIVEMENT VERIFIABLE (IOV)

MOYEN DE VERIFICATION (MV)

CONDITION CRITIQUE (CC)

OBJECTIF GLOBAL

Contribuer à la lutte antiérosive afin d’augmenter la production agricole

La production est augmentée de 35à75% à la fin du projet 

- Enquête auprès des autorités locales et interview auprès de la population concernée ;

- Visite sur terrain.

OBJECTIFS SPECIFIQUES

- Construction d’un bâtiment pour le bureau et centre ;

- Formation et information ;

- Vulgariser les techniques agro-forestières.

- Un bâtiment construit en matériaux durables de 14mx17m avec 6 pavillons ;

- 22 animateurs locaux sont formés pendant 4 semaines dont à la fin de chaque trimestre sont capables d’encadrer les membres des groupes de contact ;

- 80% des paysans ont été vulgarisés pour améliorer les techniques agro-forestières à la fin du projet ;

- Un centre crée et fonctionnel.

- Rapport de responsables des activités ;

- Rapport de formation ;

- Visite sur terrain.

- Que chacun des acteurs contribues sa part ;

- Que les matériels et matériaux de travail soient disponibles au moment voulu ;

- Que la sécurité soit garantie ;

- Que la population soit disponible pour la formation.

EXTRANTS

- Le personnel engagé ;

- Les animateurs locaux formés, les membres des groupes des contacts informés

- Un terrain acheté de 6mx50m ;

- Un personnel qualifié est engagé d’ici début du premier mois du projet ;

- Equipement complet acheté à la fin du premier mois.

- Visite de terrain,

- Document comptable ;

- Interview.

- Qu’il n’y ait pas trop de pluies ;

- Que les matériels et matériaux soient complets ;

- Que le personnel soit compétent ;

- Que la formation et le suivi évaluation soient efficaces.

INTRANTS

- Engager le personnel ;

- Former les animateurs locaux et informés les membres des groupes des contacts ;

- Vulgariser les techniques agro-forestières ;

- Suivie et évaluer.

- Charge du personnel : 17.970$

- Construction du bureau et centre : 3028$

- Achat mobilier : 520$

- Achat immobiliers : 47000$

- Achat fournitures de bureau : 2659,9

- Formations et réunions : 795,50$

- Imprévu de 10% : 7197,34

- Coût total : 79170,74$

- Livre de caisse ;

- Facture et bordereau de livraison ;

- Bulletin de paie ;

- Reçu

- Enquête générale.

- Que les fonds ne soient pas détournés ;

- Que le financement arrive à temps ;

- Que la population contribue comme convenu et participe activement.

Partager ce travail sur :