Arrow Table de matières
5196239

Troisième Chapitre : PROJET DE CREATION D’UNE COOPERATIVE AGRICOLE DANS LE GROUPEMENT DE BUGORHE

III.1. Identification du projet

III.1.1. Définition 

               Selon POUMAILLOU cité par KASUKU K., un projet est un ensemble des moyens de toute sorte dont la mise en œuvre de façon coordonnée est estimée nécessaire pour obtenir un résultat de développement économique et social concourant à la réalisation des objectifs du plan[1].

Dans le langage courant, on peut dire que le projet c’est tout ce qu’on se propose de faire pour atteindre un objectif déterminé. Partant de ces définitions nous avons trouvé bon concevoir un projet de création d’un coopérative agricole pour contribuer à la valorisation des productions agricoles dans le groupement  de Bugorhe et ses environs.

Ainsi, notre projet consiste à aménager une coopérative agricole où les agriculteurs pourrons conserver efficacement leurs récoltes afin d’accroitre la rentabilité de leurs produits agricoles et assurer la bonne conservation des parts réservées aux semences pour accroitre leur productivité.

III.1.2. Justification  

           Les résultats à nos enquêtes, observations et autres indicateurs  prouvent que, malgré la peine à la quelle les agriculteurs du groupement de Bugorhe se donnent dans  la réalisation des leurs activités agricoles, ils ne parviennent pas à trouver bénéfice dans celles-ci, les causes de ce fait sont nombreuses mais la principale est le fait  qu’ils manquent les moyens de stocker ou conserver leurs récoltes afin qu’elles ne soient ravagées par les ravageurs qui les   attaquent. Aussitôt récolter, malgré la baisse exagérée du prix due à l’abondance des produits semblables sur le marché , ils sont obligés  de vendre de peur de voir leur produits se détériorer dans leurs maisons ou dans leurs greniers qui ne garantissent pas la protection aux produits stockés. Ainsi, des prix très bas leur sont infligés car manquant d’autres moyens (possibilités) à mettre en œuvre.

Pour pallier à cette situation mettant en mal les agriculteurs, la création d’une coopérative agricole où ils conserveront leurs productions afin de les vendre à des moments opportuns  s’est avérée comme  un moyen pertinent.

III.1.3. Objectifs et buts du projet         

III.1.3.1. Objectifs

  • Global

L’objectif global de notre projet est de contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques des agriculteurs du groupement de Bugorhe.

  • Spécifiques
  • Familiariser les agriculteurs du groupement de Bugorhe la coopérative agricole,
  • Améliorer/accroitre la rentabilité économique des produits agricoles dans le groupement de Bugorhe,
  • Valoriser les productions agricoles locales dans le groupement de Bugorhe

III.1.3.2. Buts

Sensibiliser la population de Bugorhe sur l’importance d’une coopérative agricole et les amener à y adhérer volontairement.

III.1.3.4.  Durée du projet

La durée effective pour l’exécution  de ce projet est de 2ans soit 24 mois allant du 1ère janvier 2014 au 31 décembre 2016.

Au cours de cette période, plusieurs activités groupées en phase seront réalisées dans le but d’atteindre les objectifs.

III.1.3.5. Acteurs et bénéficiaires

                  L’exécution de ce projet nécessite le concours de plusieurs acteurs dotés de  connaissances  dans divers secteurs. Ainsi, il veut le concours notamment des agriculteurs, des associations et initiatives locales de développement, des structures religieuses, et des autorités politico-administratives.

                    Les résultats de la réalisation de ce projet ont deux types de bénéficiaires :

  • Les bénéficiaires directs : sont constitués des agriculteurs de Bugorhe pour qui la coopérative va améliorer directement la rentabilité des productions agricoles.
  • Les bénéficiaires indirects : sont constitués de toute la population de Bugorhe en particulier et du territoire de Kabare en général qui peut, d’une manière ou d’une autre bénéficier des résultats et impact du projet.

III.1.3.6. Localisation du projet

Pour rendre accessible notre coopérative aux agriculteurs de toutes les localités du groupement de Bugorhe, elle sera implantée dans le centre commercial de Kavumu, groupement de Bugorhe, territoire de Kabare, province du Sud-Kivu, République Démocratique du Congo.

Par contre  les activités liées à la réalisation de notre projet seront effectuées sur toutes les sept localités du groupement de Bugorhe.

III.1.3.7. Nature et cadre juridique du projet

          Bien que la création d’une coopérative agricole soit une affaire des spécialistes, le concours des différents acteurs locaux s’avère nécessaire pour la réussite.

Ainsi, notre projet s’inscrit dans le cadre socio-économique et est du type concerté  car il fait intervenir plusieurs acteurs tels que : la population locale, les associations et initiatives locale de développement, les communautés religieuses. 

III.1.3.8. Stratégies globales du projet    

    Pour favoriser l’épanouissement de la population, la stratégie qui parait indiquée est la sensibilisation de celle-ci sur l’auto-prise en charge. Le développement doit partir de la base, être centré sur lui-même  pour arriver à la réalisation  du progrès socio-économique.

C’est ainsi que, notre projet visant à fournir un plus au processus de développement va y arriver en passant par :

  • La sensibilisation de la population/des agriculteurs sur la nécessité d’une coopérative agricole pour la valorisation de leurs productions agricoles.
  • La construction d’une coopérative agricole accessible à toutes les catégories d’agriculteurs.

III.2.  PERTINENCE ET OPPORTUNITE DU PROJET

III.2.1. Nécessité du projet

       Ce projet a un caractère important car il permettra à la population  de Bugorhe d’accroitre la rentabilité de leurs activités agricoles et de relever le défit  de la sous-alimentation au quel elle est confrontée du jour au jour. Ces activités sont indispensables d’autant plus qu’elles permettront à la base résidentielle une unité de production très efficaces en se prenant en charge dans l’autogestion ou encore une manière durable pour leurs conditions de vie.

III.2.2. Faisabilité du projet

      La faisabilité de notre projet se vérifie à trois principaux niveaux (importants)

  • Intégrabilité

   Ce projet intègre tous les agriculteurs de Bugorhe ans distinction aucune. Il n’a aucune exigence d’effets négatifs sur les mœurs, coutumes ou cultures, structures sociales,

  • Acceptabilité

    Les résultats de notre enquête prouvent que notre projet est acceptable par la population car, selon ceux-ci, ce projet répond à leurs aspirations.

  • Participation de la population

      Etant donné l’assurance que nous portons aux deux premiers facteurs de la faisabilité de notre projet, la participation de la base qui est constituée par la population  de Bugorhe est une aspiration que nous espérons atteindre.

Ce projet étant une réponse à la situation réelle présente sur terrain et préoccupant les agriculteurs de Bugorhe, la participation de ceux-ci est une condition pertinente pour sa réalisation. Elle sera possible grâce aux diverses séances de sensibilisations qui serons tenues dans différentes structures sociales.

III.3. OPERATIONALISATION DU PROJET

III.3.1. Phases du projet

        Pour atteindre les objectifs de ce projet, son exécution passera par plusieurs phases subdivisées en opération plus ou moins interdépendantes et qui donneront une vue sur les activités (intrants).

Ainsi notre projet comporte 7 phases :

  • Acquisition des documents administratifs,
  • Recrutement du personnel,
  • Formation du personnel recruté,
  • Préparation des locaux et matériels nécessaires,
  • Sensibilisation des agriculteurs dans les différents groupes sociaux,
  • Réception et enregistrement des membres adhérant à la coopérative,
  • Suivi-évaluation.

III.3.2. Organigramme du projet

       Les membres d’une coopérative assument, en matière de gestion, un rôle qui diffère de celui des actionnaires dans les sociétés commerciales normales. S’il en est ainsi, c’est parce qu’ils sont propriétaires et dirigeants de la coopérative, dont la mission principale est de fournir à ses membres les services qui leur sont nécessaires[2].

III.3.2.1. Organisation du projet

  1. Organigramme
   
   
 
   

                                                                                                                                                       

 
   

                                                                                       

                                                 

  1. Fonctionnement

L’A.G : elle est constituée par tous les membres adhérant au projet. Dans une coopérative agricole cet organe joue les fonctions  suivantes[3] : l’approbation  et la modification du règlement intérieur, la désignation d’un C.A.  apte à remplir ses fonctions  et l’étude des problèmes soulevés, de manière à voter en connaissance de cause. 

Le C.A : vise à assurer le bon fonctionnement du projet en assurant les droits des adhérents, en fixant les grandes lignes et orientations des activités et en contrôlant le cycle d’exploitation de la coopérative.

Le gérant : - diriger les affaires commerciales,

                            -fixer les objectifs et établir les plans à cour terme,

                            -organiser et coordonner les activités.

La comptabilité : se charge des tenus des comptes et contrôle l’avancement financier du projet. Il contrôle les dépenses et les recettes effectuées par le projet.

Le service de commercialisation : il se chargera également de la publicité et de la vente des produits agricoles. Il contrôle les échanges commerciaux avec les clients et les entrées effectuées par les membres.

Le service d’animation, sensibilisation et formation : il a pour rôle de sensibiliser, animer et conscientiser  la population sur le bien-être de la coopérative agricole dans le groupement de Bugorhe.

  • Le service de suivi-évaluation: ce service contrôle l’avancement dans la réalisation des activités et la tendance vers l’atteinte des objectifs.
  • Agents de crédits: Ils ont pour mission d’exécuter les contrats entre les bénéficiaires et la coopérative.
  • Service technique de conservation: ce service se chargera  du contrôle des produits en stock et assurera leur bien-être.
  • Ouvrier et sentinelles: ce sont les agents qui travaillent au projet pour la réalisation des certaines tâches. Nous pouvons citer entre autre les sentinelles, les huissiers,…

III.4.  PLANIFICATION DES INTRANTS ET ACTIVITES

III.4.1. Intrants

            Pour sa réalisation, ce projet aura besoin des ressources suivantes :

  • Ressources humaines: le projet nécessite le concours des tous les agriculteurs du groupement de Bugorhe  et toute autre personne physique susceptible d’aporter quelque chose pour la réalisation des ces activités. Il utilisera  pour ce faire, un personnel plus ou moins équilibré qui sera en collaboration étroite avec les membres bénéficiaires de la coopérative.
  • Ressources matérielles: il nécessite nombreuses ressources matérielles parmi lesquelles nous pouvons citer :
  • Une maison centrale qui abritera la coopérative agricole, avec bureau, salle de réunion, dépôt,…
  • Deux motos pour les sensibilisateurs et animateurs
  • Un véhicule camionnette double-cabine
  • Fourniture de bureau
  • Matérielles de vulgarisation
  • Intrants agricoles
  • Autres matériels.
  • Ressources financières: il est vrai que la réalisation de ce projet nécessite les moyens financiers pour sa mise en place. Ces ressources seront tirées d’une part de la participation locale de la population et d’autre part d’un éventuel financement extérieur fourni par notre bailleur de fonds.


III.4.2. Activités  (calendriers des activités)

Pour atteindre ses objectifs notre projet verra la réalisation des activités suivantes et dans le respect du temps prévu.

                          Période

Activités

2014

2015

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

D

Acquisition des documents administratifs

×

×

×

Mobilisation des ressources financières

×

×

Construction des locaux

×

×

×

×

Equiper les locaux

×

Recruter le personnel

×

×

Former le personnel recruté

×

Sensibiliser les agriculteurs

×

×

×

×

×

Réception des membres adhérant à la coopérative

×

×

×

×

×

×

×

×

×

×

×

×

×

×

×

Suivi

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Evaluation

+

+

+

+

+

+

Légende :

× ×× : Activités discontinues

--- : Activités continues

+++ : Activités  intermittentes 

[1] KASUKU KALABA Erick, cours de planification régionale, G2 ISDR/Bukavu, 2010.

[2] CRET, Coopératives agricoles, principes de gestion, 2ème Edition, CRET, Paris-France, 1982, P33.

[3] CRET, Coopérative agricole, principes de gestion, 2è édition, CRET, Paris-France, 1982,P33

Partager ce travail sur :