Arrow Table de matières
1188695

CHAP.II. LES COMPORTEMENTS DU CONSOMMATEURS DES BIENS ET SERVICES DANS LA COMMUNE DE KADUTU

2.1. Emplacement   des  marchés  enquêtés

Le   marché   de Kadutu   est  situé   enter  l’axe   routier   industriel   et  place « Rond  point  carrefour »  dans    le  quartier  Nyamugo  en  commune  de Kadutu  dans la  ville  de Bukavu. Ancien  qu’il est,  il occupe   le  centre  de régulation des activités   commerciales  de la ville  de Bukavu et    les  transactions tant  grossistes  que  détriments, la  population   marchande   de ce marché  est estimée  à plus  de  5250  personnes   en 2010  avec   une    fréquentation  journalière   moyenne  suivant   les  statistiques   de  la mairie   de Bukavu  et   enquêtes  menées.

Rôles sociaux  du  marché

        Les  objectifs   ci- dessus   peuvent  résumer   les  rôles sociaux  du marché :

  • La facilitation   des  échanges   par  la rencontre    des  vendeurs   des  produits : denrées  alimentaires, matériaux  de construction , de  plomberie ;…..
  • La garde de ces  produits, la mise  à  la   disposition   de la population  qu’épargne  ainsi   des    déplacements. Des recherches  des  produits   de première   nécessité ;
  • La réalisation   des  recettes   sur  les  taxes, les  quelles   contribuent   à l’amélioration   des  conditions  de vie  de  la   population  car  faisant    partie    des  ressources   principales   de l’état   de gestion  du marché urbain  soit   la  logique   suivante :
  • La mairie   delà  ville    est   le pouvoir   organisateur   ainsi tel, elle   a le  rôle   de définir   les  politiques    du marché, les stratégies  envers   l’environnement   et  contrôle   l’exécution  de ses  Bref, c’est  bien  elle   qui  gouverne  et  dirige , elle  s’occupe  de la prévision   du  marché.
  • Le rôle   de l’administration   gérant  qu’est    le représentant    de la  mairie  et de première   personnalité   du  pouvoir  Il  revient   aussi  d’administrateur   générant   de gérer   les  taxateurs , il le  droit   de  regard   sur  tous   les  œuvres  au marché  tels   que  le service  de travaux   publics   et en cas  de services  en visant   leur ordre   de mission.

La  superficie   de   la  ville   de Bukavu est  de 60 Km2    la  commune   de Kadutu   qui  a  10 Km2 et  possède  six  quartiers : Kajungu, Mosala,Nkafu, Nyamugo, Nyakaliba  et  Kasali.

Nous  avons   remarqué  que  dans   cette  commune  il ya un  gonflement   de la population  qui  peut  être  aussi   la cause   de la variation   de prix  car  la population   consommatrice  des  biens  et services    sur  le marché   dont  la  demande    est supérieure   à l’offre. Plusieurs  facteurs   conduisant  à  un  gonflement  démesuré   des  populations citadines, mais  le  phénomène  rural semble   être  le plus  remarquable. 

2.2. CHOIX  DU  CONSOMMATEUR

        Le  comportement   des  consommateurs    qui expriment   leur  besoin    sur  les  marchés    des  biens  et services   a  pour  fondements   les  besoins individuels : ceux-ci  trouvent    leur  expression   dans  le  choix  entre   les  divers  biens   et services   tels  qu’ils  sont   posés   par les   agents   économiques. Si  tout choix  implique  un   renoncement , il implique   aussi   une   préférence par    rapport  à ce  que l’on  abandonne . essentiellement   deux  choses   sont  à  envisager , d’une part,    le  consommateur  pose     les   jugements   de   préférence   l’égard   des  divers   biens   et services (en quantité   comme  en qualité) ; et  d’autres   part    la  décision  d’achat   et de consommation .

        Les  jugements   face   à plusieurs biens , en   posant   maintenant   l’hypothèse   que  les  décisions : effectives  des   consommateurs   correspondent   à leurs   préférences  et respectant   le fait  qu’elles  doivent   être   réalisées.

2.3. OFFRE  ET  DEMANDE   DES  BIENS  ET  SERVICES   SUR  LE  MARCHE

        Dans  une  économie  de   marché à l’état  pur, il est  bien  connu  que   ces  derniers  fonctionnent   selon  le célèbre  loi «   loi  de  l’offre  et  de la  demande celle-ci  de  définit  comme   le   mécanisme   par  le  quel   le  prix  et  les  quantités  échangés  pour  un bien (produit  ou  facteur)   sont déterminés  sur  le marché.

Lorsque  seuls  interviennent  les  offreurs   et  les  demandeurs , cette  loi  implique  aussi  une  hypothèse   fondamentale    sur les  comportements  individuels   dans  l’échange , à savoir  que  chaque  agent  choisit  librement    la  quantité  et  la   qualité qu’il   veut   vendre  ou  acheter   ou  à vendre  plus  qu’il  désire   le  fonctionnement   des   marchés    dont  la  structure    concurrentielle  est   un système   très   complexe.

Vu   la  multitude  de  ses   participants  potentiels, notre   marché  d’étude  est   imparfaite   car  il   ne  remplit   pas  toutes   les  conditions   pour  qu’il   soit  parfaite. Pour  qu’un  marché    soit  parfaite  il  doit   remplir   toutes   les  conditions  suivantes :

  1. L’atomicité du  marché
  2. Le libre  entré  sur  le  marché
  3. L’homogénéité des  produits
  4. La mobilité   des  facteurs
  5. La transparence   des  marchés

La  loi   de l’offre  et  de la demande  est  la  base  de raisonnement économique   et  règle  le  marché. En  effet , l’équilibre  ente  offre  et  la demande   constitue   le  mécanisme    fondamental  d’équilibre   dans  l’économie.  Dans  une  économie  du  marché , il  ya  interdépendance  entre   les  différents   marchés   à celui  des   biens   et de services (ce  qui  se   passe   sur  le  marché  les  autres   marchés) cela  signifie  que ,  les  fluctuations   du   monétaire  vont avoir un impact     sur le  marché de biens   et services.

2.3.1. Demande 

        Pour  déterminer   la demande  pour  un bien , il  faut  voir  ce  qui se  passe    sur  un marché .  si on prend   en  compte   le  marché   des plusieurs   biens  vendus   dans  le  marché   de Kadutu, on  raisonne  en  fonction   de deux   variables    que  l’on   place    sur  deux  axes :  les  variables  prix   et  les  variables quantités  (P  et Q).

        On  observe que  souvent   la  demande  est  une  fonction  décroissante   du  prix. Lorsque   le  prix  baisse , la  demande  augmente  lorsque   augmente  la  demande   diminue , il  ya  une  relation  inverse  entre   le prix  et  la demande c’est   tout  à  fait   évident , car  le  les  consommateurs   régissent  spontanément   comme  cela   si  le prix  du  bien baisse , ils  ont  prêtés  à  acheter   de plus   grandes   quantités. 

2.3.2. L’offre

        Prenons  l’exemple   des  haricots ;supposons   que chaque   personne  ait   un petit  bout   de   jardin  où  elle   peut  évaluer    combien  lui    couterait   de faire  le kilo   des  haricots. Ce coût   de production  sera  différent  d’une personne   à l’autre  et  on peut  ainsi effectuer   un classement   par  ordre   croissant   des  coûts  de production . En effet, nous  pouvons    dire  que  l’offre  de biens  et services   sur  le marché  dépend  des  besoins   de la population , l’offre   répond  à la  demande   sur  le marché  et cela     si  l’offre  est supérieur  à la demande il ya  une  baisse  de prix   et  les  agents  cherchent à  acheter   de plus  lorsqu’il  ya  une  situation  contraire , il ya  hausse  de prix  pour  qu’il y  est  un équilibre   sur  le marché   l’offre   doit  être   à même  de répondre  à le demande  des  biens  et  services  pour  la satisfaction   de   la population .

L’offre  est  une  fonction   croissante    du prix plus  le prix  augmente  plus  l’offre    aura  tendance  à être  importante . c’est   le  contraire  de la demande   car  quand  le  prix   augmente   certains   producteurs    qui  avaient  auparavant   un  coût   marginal  supérieur   au  prix   et  qui , par là ne  reproduisant  pas    vont  maintenant  offrir    leur  production ;  au  contraire ,  si, le  prix   baisse,    certains  auront   un  coût  marginal    supérieur   au prix  et  vont  abandonner    leur  offre   la  quantité  offerte  est  donc  la fonction       croissante   du  prix. Le  poids  de l’offre  et de la demande  est  celui  des  rapports   de force. Les  économistes   critiques   n’excluent  pas  tout  rôle  de l’offre  et de la demande  sans  la  formation   des  prix. En effet,  les  commerçants  différents  largement  dans leurs  conditions   de  production,   car  certains  nécessitent   beaucoup  de constant(c)  et  d’autres  de  capital  variable (v). Comme   les  conditions   de concurrence   produisent   les  occasions  d’investissements  pour  tous  les  capitaux   à la recherche   d’une plus  value  maximale . le taux  de plus  value. D’autres   économistes   critiques   ont  mis   l’accent    sur  le   rôle   des  rapports   de force   dans la   détermination   de prix. Ainsi  Jean  Robinson  considère   que  le  prix   est  pour   une part   les  produits   des  rapports   de force   entre    les commerçants   ou  des   rapports   de force  entre    le   salarié  et les détenteurs  des  capitaux.

2.4. LES  COMPOPRTEMENTS  INDIVIEDUELS   A  PRIX   DONNES

        Dans   les  économies   du marché, les   comportements   économiques   portent      deux  grands  catégories   d’objet   les quantités   de divers  biens services  et facteurs    qui  sont  consommés, produits   ou  utilisés  et les  prix  auxquels   sont achetés, sont   vendues   sur  les  divers  marchés.

En  fait  nous  considérons   que  les   quantités    sont les  seules   décisions   à prendre   pour  divers   agents , ceux –ci   prenant  le prix   tels  sont ,et  nous  ne  nous    préoccuperons  pas de   savoir  pourquoi   ces  derniers   se situent  à tel  ou tel niveau.

        En posant   maintenant   l’hypothèse   que  les   décisions   effectives     du  consommateur   correspondent   à ses  préférences   et en respectent   le  fait   qu’elles   doivent   être   réalisable . on  peut  montrer  qu’il  est exactement    son  comportement .

Et celui-ci   sera  appelé  «  équilibre  du  consommateur » plus   généralement , la demande   individuelle  pour  n’importe   quel  bien  est  donc   la quantité    qui  correspond   à l’équilibre   de cet  individu , en tant   que  consommateur.

Remarquons   que l’équilibre    du  consommateur   détermine   en fait   non pas  la  demande  pour   un seul  bien   mais, conjointement , celle   des deux   biens   à la fois   en  plusieurs, cet axiome  postule,  donc la  consommateur   est  capable  de  comparer   entre   divers  paniers   de biens   et/ou  de services , et   de classer   ceux-ci  selon   son   indifférence. Il  n’a   pas   à préciser   l’intensité   de sa  préférence , en  mesurant   par exemple   la quantité   de « satisfaction »  ou  d’ « unité »  qu’il   retire  de chaque   combinaison   de deux  biens  par  rapport  aux    autres    combinaisons .

Partager ce travail sur :